Isolement

Le KEI dispose d’un service équipé d’une chambre d’isolement. Il s’agit du service de psychogériatrie. Ce service accueille des patients psychogériatriques présentant des troubles mentaux chroniques stabilisés (par exemple démence, dépression, problèmes d’orientation, etc.)

L'espace d'isolement est un espace sûr et reposant. Il y a toujours un contact visuel mutuel entre le prestatoire de sains et l'utilisateur de soins, depuis un espace adjacent. Dans le cadre de la vie privée du patient, seul le personnel autorisé est désigné pour voir et pénétrer dans la salle d'isolement. De plus, il ya une installation sanitaire bien entretenue dans la chambre d'isolement. Il est garanti que les options d'orientation du patient sont préservées. Ceci en fournissant de la lumière du jour et une horloge numérique dans la chambre. De plus, le patient peut toujours contacter l'employé du service par le système d'appel. Une caméra de surveillance est également installée dans la chambre.

L’isolement consiste à isoler un patient pendant un certain temps. On peut avoir recours à cette mesure lorsqu’un patient a un comportement dérangeant ou présentant un risque pour lui-même ou son entourage.

Le comportement de certains patients peut déranger les autres patients. Pensons ici aux patients qui crient, qui sont turbulents ou qui ont continuellement envie de déambuler. Ces patients ne représentent AUCUN danger pour eux-mêmes ou pour leur entourage. D’autres patients peuvent par contre représenter un danger pour eux-mêmes ou pour les autres (automutilation, tendances suicidaires). Un patient agressif envers son entourage (par exemple en cas de désorientation aigüe) peut constituer un danger pour autrui.

Vision

Isolement d’un patient dont le comportement dérange.

Si un patient est très dérangeant pour les autres et qu’il dort dans une chambre commune, nous prenons la décision, après concertation avec l’équipe infirmière (y compris l’infirmier de nuit), d’isoler le patient en question. Si aucune chambre particulière n’est libre, il sera placé dans la chambre d’isolement.

Le patient n’est généralement pas conscient qu’il dérange, son comportement résulte de son trouble mental. L’isolement a pour but de préserver le sommeil des autres patients, mais aussi de donner au patient la possibilité de se promener librement dans la chambre sans aucun danger.

 

Isolement d’un patient dont le comportement représente un danger.

Il est rare qu’un patient soit isolé parce qu’il représente un danger pour lui-même ou pour son entourage. Mais quand cela arrive, il est placé dans la chambre d’isolement. Si un patient doit être isolé, cet isolement est généralement de courte durée avant sa prise en charge par un service de psychiatrie aigüe.

Politique

Isolement d’un patient dont le comportement dérange.

Cette mesure est toujours temporaire. Elle n’est appliquée que pendant la nuit pour préserver le sommeil des autres patients. La mesure d’isolement est quotidiennement suivie et discutée par l’ensemble de l’équipe. Si le comportement du patient n’est plus dérangeant, il peut réintégrer une chambre commune.

Le médecin est toujours informé d’un isolement. S’il a lieu pendant la nuit, le médecin traitant est averti le lendemain matin. L’isolement est décrit et consigné dans le dossier infirmier.

Des mesures de protection supplémentaires seront éventuellement prises comme la contention ou la fermeture de la chambre. En fermant la chambre du patient, on lui permet tout de même de se promener, mais il ne peut pas aller dans les autres chambres et ne risque donc pas de déranger les autres patients. S’il est nécessaire d’appliquer des mesures de contention ou de fermer la chambre du patient, cela doit être discuté au préalable avec l’équipe et les médecins. L’application de mesures de protection supplémentaires sera inscrite et mise à jour dans le dossier infirmier.

Le patient placé en isolement est observé par les infirmiers. Cette observation est également inscrite dans le dossier infirmier. La chambre dans laquelle le patient est isolé est équipée de toilettes et d’un système d’appel.

Isolement d’un patient dont le comportement représente un danger.

La responsabilité de la décision d’isolement appartient au médecin traitant. S’il est nécessaire d’isoler un patient, le médecin traitant ou le médecin de garde en est immédiatement informé. Il prend la décision d’isoler le patient et en donne l’autorisation.

Circonstances dans lesquelles l’isolement d’un patient est autorisé:

  • Patient à tendances suicidaires (entrainant un danger pour sa propre sécurité)
  • Protection d’un patient qui s’automutile (entrainant un danger pour sa propre sécurité)
  • Patient qui représente un danger pour son entourage (agressivité)

Solutions alternatives:

Avant d’isoler un patient, il faut toujours envisager les alternatives et les essayer. Solutions alternatives:

  • Supprimer les facteurs qui encouragent un tel comportement
  • Médication
  • Méthodes de défoulement alternatives

Communication avec le patient et sa famille

La famille et le patient sont impliqués autant que possible dans les décisions d'isolement. Donner des informations au patient et sa famille reste une priorité constante lors des événements d'isolement. La famille peut être une aide importante pour déterminer des alternatives. La famille est également informée de l'isolement dès que possible. L'état de patient et les mesures proposées  sont discutés avec le patient lui-même. Si cela n'est pas possible, l'explication sera donnée au représentant, aux membres de la famille ou aux proches. Un consensus est recherché et le résultat est noté dans le dossier patiënt. La brochure de contention peut aussi être utilisée pour expliquer l'isolement. Pendant l'application des mesures d'isolement et après l'arrêt, le patient ou son représentant est informé du motif de la mesure. Le suivi est également assuré, entre autres, pour le patient et sa famille.

Points importants concernant l’isolement de patients:

Le recours à l’isolement est soigneusement consigné dans un formulaire d’enregistrement et tenu à jour dans le dossier infirmier. Le patient isolé est observé toutes les trente minutes. Cette observation est également inscrite et tenue à jour dans le dossier infirmier. Les points suivants sont également pris en compte lors de l’isolement d’un patient:

  • Le patient est - si possible - informé de la mesure prise.
  • L’isolement est effectué par deux personnes au minimum
  • La porte extérieure de la chambre d’isolement est fermée afin que le patient ne puisse pas s’enfuir.
  • Les vêtements et les objets dangereux (ceinture, bijoux, etc.) sont retirés.
  • Le patient reçoit de l’eau dans une bouteille ou dans un gobelet en plastique.
  • Si nécessaire, le médecin adapte la médication.
  • La famille est prévenue de la mesure d’isolement le plus rapidement possible et/ou bénéficie d’un accompagnement.
  • Le patient ne peut quitter la chambre d’isolement que sur prescription.

Dernière modification: 16/04/2020

Auteur: group de travail contention